aurélie pertusot | artist

Aurélie Pertusot is a visual artist and sound performer
[this website is under construction, the older one is here.]

Tabs

Her work defines itself by a series of experiments arising from her relationship to drawing and the notions of appearance and disappearance. Through ephemeral interventions, in situ installations and performances, she tries to establish a dialogue with the place, and between the public and the work. Her installations become integrated into the architecture and are conceived for the place where they are presented. Working with economy of means, the imperceptible and the invisible are in the heart of her research wich reflect an invisible subjacent reality. She intends to shape this virtuality, prioritising the use of "low technology".
Artiste visuelle et sonore, l’ensemble des recherches d’Aurélie Pertusot (récits imagés, installations et compositions sonores) peut être qualifié de « narration expérimentale ». Son travail est le fruit d’un rapport utopique (sans lieu) au dessin, à l’espace et au son qu’elle utilise pour aller vers la notion d’archétype tout en se créant des mythes personnels. Visible ou invisible dans la production finale, l’écriture, avec tout ce qu’elle comporte de fantomatique, joue un rôle majeur dans l’élaboration de chaque projet et dans son interprétation par le public. Elle est présente en creux dans chacune de ses pièces qu’il faut envisager comme des fragments de récits non linéaires ouvrant sur d’autres possibles. La feuille, le mur, l’architecture ou le paysage sont ses supports d’intervention in situ, sortes de pages blanches qu’elle ré-interprète et sur lesquels elle écrit ou ré-écrit. Elle raconte le temps, l’espace (espace transcendantal, mental, mais aussi espace pour lui-même, sans qualité, quelconque : l’espace même qui traverse les maisons et les villes1), leur caractère invisible et le rapport des individus avec ceux-ci, cherchant une forme de magie et d’énergie dans les aspects imperceptibles de notre réalité.

Le dessin (disegno : dessiner et projeter) sort alors de la feuille, le trait devient tangible, elle dessine dans le vide. Son esthétique est celle du presque-rien : langage plastique minimal constitué de lignes figuratives ou abstraites et de formes géométriques. Ses productions, souvent éphémères, prennent forme avec des matériaux ordinaires comme la feuille A4, le fil, la bande adhésive, etc, amenant une fragilité recherchée.

1 cf Emmanuel Levinas

Born in 1983 in France, Aurélie Pertusot was awarded a diploma from L’Ecole Nationale Supérieur in Nancy (France) and by Sint Lukas Art School in Brussels (Belgium) with congratulations of the jury in 2007 (Master’s Degree in Art). Since 2008, she has been developing a work around drawing and around disappearance, and with Anne Moirier, she offers perfomances of sound, and participates regularly in festivals (France, Luxembourg, Germany). In 2010, by invitation of the curator of the museum of Fine arts of Nancy, she is creating an interactive installation with respect to the exhibition Beauté Monstres. She also participates in the exhibition «Regards», in the center of art Bastille in Grenoble (France) and to the nocturne étudiantes, to the Lorrain museum of Nancy (France). She receives a grant of residence in Berlin by the Conseil General de Moselle (France) and is interested in the art in the public place.
Aurélie Pertusot est artiste auteure visuelle et sonore. Elle vit et travaille à Nancy et à Berlin. Diplômée des Écoles Supérieures d’Art de Nancy et de Sint Lukas Art School à Bruxelles, elle est actuellement artiste invitée au sein du post-diplôme art et création sonore à l’Ecole nationale Supérieure d'art de Bourges où elle développe son travail de narration expérimentale et s’intéresse aux liens entre énergie magie et arts sonores. Fondatrice du duo de performances sonores Les Trotteuses, joueuses de réveils depuis 2008 avec Anne Moirier, elle est par ailleurs investie dans l’association culturelle Werkstadt e.V à Berlin où elle a, en collaboration avec l’artiste-architecte Pascal Brateau, été commissaire pour le cycle de conférences Art Clinic et le programme de résidence Summer residency pour des artistes français à Berlin.

Son travail a été soutenu par la DRAC Lorraine, Artois-Comm, le Conseil Général de la Moselle, l’Agence Culturelle de Dordogne-Périgorg et le Fachbereich Kultur Neukölln à Berlin et a été récemment nominé au prix André Evard, fondation Messmer. Ses pièces et perfomances ont été présentées en France et à l’étranger : Galerie les 3 Ourses à Paris, Frac Lorraine et Centre Pompidou Metz, Musée des Beaux-arts de Nancy, Musée Lorrain et Château de Lunéville en Lorraine, Centre d’Art Bastille à Grenoble, Komplexkarpharnaüm à Villeurbanne, Pumpwerk e.V à Siegburg, galeries weisser elefant et Mario Mazzoli à Berlin, Galerie Bernsteinzimmer à Nürnberg, lab30 à Augsburg, mais aussi lors du 7th international FKL symposium on soundscape - Castello di Beseno à Besenello, Ny Musikk - Kunsthall à Bergen, Artmuseum of Funen à Odense et Kulturfabrik, à Esch-sur-Alzette.